Description

Responsables

  • Régine Laleau
  • Camille Salinesi

Thématique scientifique

L’ingénierie des exigences (IE) constitue une activité cruciale dans la construction de systèmes. Elle couvre différentes tâches comme l’élucidation, l’analyse, la spécification, la vérification et la validation des exigences. Cependant, dans un monde où les systèmes sont de plus en plus complexes, leur taille croît, leur degré de criticité devient de plus en plus élevé, leur inter-connectivité est grandissante, ainsi la maîtrise de cette complexité constitue une difficulté majeure. Cela passe nécessairement par une gestion approfondie et efficace des exigences auxquelles ces systèmes sont censés répondre. Face à ce constat, l’IE doit répondre à de nouveaux défis pour prendre en compte en particulier le caractère pluridisciplinaire des exigences de systèmes complexes ainsi que l’évolution continue et inévitable de ces mêmes systèmes. Outre le génie logiciel, l’IE est présente dans divers domaines, en particulier l’ingénierie des systèmes complexes (transports, énergie, aéro-spacial), et les systèmes d’information (où elle est parfois appelée « business analysis »). L’IE requiert une expertise de plus en plus poussée dans de nombreuses disciplines, comme la gouvernance et l’économie des entreprises, la sociologie, la linguistique, la gestion, la psychologie, les arts et sciences du design, la linguistique, les statistiques, l’ergonomie… De plus, dans un monde en constante évolution, où les utilisateurs ont de plus en plus de besoins, les organisations des entreprises changent, de nouvelles lois et réglementations apparaissent, sans parler du développement rapide des nouvelles technologies telles que le « cloud » ou le « big data » et de l’apparition de nouveaux paradigmes de développement comme les méthodes agiles ou les lignes de produits, assurer que les systèmes continuent de satisfaire aux propriétés attendues est un véritable défi qui adresse, entre autres, la problématique de la gestion des changements et de l’évolution des exigences.

L’objectif de ce groupe est de rassembler et de faire collaborer des équipes autour de problématiques importantes liées à cette complexité croissante des systèmes. Plusieurs défis sont à relever :

  • l’élucidation, la spécification et la modélisation des exigences aussi bien fonctionnelles que non fonctionnelles.
  • la vérification et la validation, formelles ou non, des exigences.
  • la traçabilité des exigences, depuis leur justification et leur expression en amont jusqu’à leur réalisation dans le système construit et leur évolution dans les variantes à venir.
  • la prise en compte de la variabilité, que ce soit l’expression de la variabilité des exigences ou la spécification des exigences de variabilité.

De par sa nature, ce groupe a de nombreuses interactions avec des groupes existants dans le GDR GPL, que ce soit les groupes MFDL, LTP, MTV2 pour les aspects spécification et vérification formelles, validation et tests, ou l’action IDM pour les aspects modèles et traçabilité.